• Duty: You have the Duty to be good

    Duty: You have the Duty to be good

    Troisième album Avex d'Ayumi, après la qualité moyenne de A song for XX et la bonne qualité de LOVEppears on ne sait plus à quoi s'attendre. Duty est l'album d'Ayumi qui s'est le mieux vendu de sa carirère. Alors l'album vallait-il son succès ? Voici mon avis (n'hésitez pas à poster le votre hein ?):


    DESIGN:

    Ayumi s'affiche tout le long du booklet déguisée en léopard. Une image très jolie qui change de l'option naturelle des 2 albums précédents.  Mais ce n'est pas très original de mettre ça tout le long du book. Néammoins Ayu est super cute comme ça non ?


    CONTENUE:

    Cela reste encore ce qu'il y a de plus important non ? Alors après A song for XX assez moyen et LOVEppear très bon dans l'ensemble. Où va tourner Duty ?

    starting over:
    Une petit intro comme on commence à avoir l'habitude cette deenière est d'un style electro/trance. Pas mal mais les intros/interludes ne sont pas trop un poid lourd de l'album appart si elles représententune grosse partie de l'opus. Alors j'ai aprécier cette intro mais soyons clair l'intro n'a pas d'importance.

    Duty:
    La chanson titre de l'album commence avec des violons qui donnent une entrée en la matière très mystérieuse. Un petit rythme de fond donne du tempo à l'album. Si on s'aventure dans les paroles on découvre un très bon texte touchant. Voivi le refrain qui ne dément pas l'ambiance donnée jusqu'à présent. Pour moi, cette chanson est une très bonne piste.  Un peu de mystère, un peu d'émotions, une belle voie (oui Ayumi a encore évoluée vocalement les sons égus de A song for XX sont presque oubliés), de belle parole et voilà un bon morceau. Bon je ne m'attarde pas sur Duty passons à la piste suivante...

    vogue:
    Ayumi nous fais voyager avec un son ... comment dire... des sonorités d'ailleurs. Une petite chanson sympathique qui fais voyager rien de tel après le mystère de Duty. L'album commence bien ! Mais là, je vous préviens, la chanson rentre facilement dans la tête (je crois que c'est mon cas). Très vite les "Kimi o sekyou tenomo" vous hanteront. Bon j'arrete mes conneries et je passe à la suite.

    End of the world:
    Il s'agit là du premie rmorceau rock d'Ayumi. Autant dire que depuis il y a eu de l'évolution. Mais le retour aux resources peut être interressant. Effectivement il y a quelque sons "apocalyptiques" qui commence la musique d'où le nom "End of the world" soit "la fin du monde". Le refrain bouge bien et la voie d'Ayumi qui est (enfin ?) devenue bien plaisante renforce le rythme. Je ne sais pas si la chanson aurait la même impact si elle serait chantée aujourd'hui. Bref rien à dire, c'est bien connu, les morceau rock d'Ayumi sont bien souvent les meilleurs.

    SCAR:
    Tout commence par des répondeurs (j'ai entendu un français XD). Bref une petite ballad ne peut pas faire de mal. Mais très vite elle s'annonce ennuyeuse mais si on l'écoute bien elle peut paraître plaisante. Malheureusement la voie d'Ayumi est "gachée" par cette musique et cela renforce l'ennuie non ? Mais comparer aux chansons précédantes, un petit morceau sans grand rythme n'est pas extraordinaire.

    Far away:
    Déjà dévoilée dans un single, cette chanson commence avec un bruit incessant. Cela donne une touche mystérieuse à la chanson que j'apprécie. Il faut avouer que c'est un peu les mêmes bases que SCAR mais le rythme est plus soutenue ce qui rend la chanson très plaisante à mon goût. Une bonne piste de plus pour cette album !

    SURREAL:
    Tout commmence par un bruit plannant. Je le reconnaitrais entre mille, c'est SURREAL, un tube de la carrière d'Ayumi aussi elle est souvent chantée en live. Le rythme est très entrainant avec un petit air de voyage. C'est donc un morceau pop/rock que nous offre Ayumi. Il donne à la fois envie de danser et à la fois envie de fermer les yeux imagine run rêve d'évasion. Le rythme se casse par un " Ah ~" sortit de la bouche d'Ayumi. Le rythme recommence à s'emplifier de plus en plus et c'est repartit. Vraiment une très bonne piste qui marie plusieurs sentiments agréables. C'est certainement l'une des meilleurs pistes d'Ayumi à mon goût.

    AUDIENCE:
    Encore un tube d'Ayumi ! Cette chanson ne peut être ignorée d'un fan. Et puis les tapements de mains  qui n'arretent pas pendant le refrain reforcent le rythme (1,1,1,1-2 ect.). Bref AUDIENCE à tout d'un tube mais encore une fois les tubes ne sont pas toujours les meilleurs. Ils sont entrainants certes mais ils agcent vites. On retrouve là la même recette que pour Boys and Girls un peu de niaiserie, rythme entrainant et le tour est joué !

    SEASONS:
    Encore un tube d'Ayu, cette fois-ci c'est une ballad à l'honneur. Et là, on est surpris par la qualité de cette ballad si l'on écoute attentivement. Elle peut paraître banale mais elle cache une qualité pour les écouteurs les plus attentifs. Bref très belle ballad ;)

    teddy bear:
    La célèbre Ballad dédiée à son père qui l'a abandonné alors qu'elle n'avait que 3 ans (environ). Rien que de voir les paroles on se plonge dans l'ambiance. Tout commence par un piano jouant un air très légèrement enfantin (rappelant donc l'enfance de la miss). Ayumi y met tout son coeur et ça se voit. Loin d'être ennuyeuse, cette ballad piano est l'une des meilleur de sa carrière (en fait elle n'a pas fait beaucoup de ballad piano). J'en ai des frissons. La voie d'Ayumi est parfaitement adapter et enfantine, il y a un petit rythme tout kawaii (=mignon pour ceux qui ne savent pas). Bref une ballad tout ce qu'il y a de plus touchante. Ayumi a donc fait une ballad sublime pour quelqu'un qui l'a abandonné...

    Key ~eternal tie version~:
    Ou Key tout court. Cette ballad est à peu près similaires à teddy bear sauf que l'accompagnement de départ est une guitare acoustique et non le piano. Etrange comme ces 2 ballads se ressemble. Mais Key va emprunter un chemin différent puisque petit à petit les instruments s'ajoutent à l'orchestre pour créer un son fort pour le refrain qui gache légèrement la voie d'Ayumi. Touchante, simple, encore une recette de bonne ballad.

    girlish:
    Plusieurs personnes n'ont pas aimé cette chanson, moi elle me plaît bien. Mais je ne sais pourquoi, des gens parle au debut on entend Ayu rigoler. Bref la musique commence sur la guitare acoustique, instrument dominant. L'ambiance et chaleureuse la voie d'Ayumi est trop mimi *w*. Bon le refrain gache un peu tout car il sonne comme les longues après-midi d'été avec le soleil pensant... comment expliquer... bref c'est dans cette ambiance là. Puis des hommes se mettent à chanter des "lalalala" pendant un bon bout de temps. Telement qu'on en voit plus le bout X_X. Mais ça fait genre un esprit de convivialité et Ayumi s'y met maintenant mais pas sur la même air qu'eux. Je suis aller faire un tour pour voir les paroles et la chanson les refletent parfaitement surtout sur cette phrase: "L'amour c'est l'amour". Cette chanson cloture magnifiquement cet album de très bonne qualité bien qu'à la fin on en a marre des "lalala".

    CONCLUSION: Personelement j'ai trouvé l'album G E N I A L. Rien à dire on a une variété de chansons superbe. Il n'est ni trop long ni trop court. Pratiquement toute les pistes sont bonnes à gardés. Mais... il n'y a pas ever free, qui reste une inédite et qui a donné le nom à ce blog. En fait j'ai trouvé cette ballad jolie mais... sans plus. Mais elle a tout de même donné le nom du blog "Ever Free Ayu". Bref un album à ne manquer sous aucun pretexte seul SCAR est un peu médiocre. Toute les autre pistes sont à garder. Et non je ne vais pas hésiter à mettre la note maximale à ce chef d'oeuvre malgrès quelque points faibles. Chapeau Ayu !

    Je recommande: Duty, End of the world, SURREAL, teddy bear, Key, girlish
    Je déconseille: SCAR

    NOTE: 20/20


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :